Un milan royal en pleine partie de pêche

Le milan royal (Milvus milvus) est répandu dans toute l’Europe et l’Afrique du Nord. En cas de danger, la mère émet un signal pour que les petits fassent le mort à l’approche d’un prédateur.

La chenille de Papilio lowi imite une fiente pour survivre

Cela lui permet de dégouter les prédateurs. Pour parfaire son déguisement, elle peut même émettre une odeur nauséabonde de son organe « osmeterium ».

Certaines pieuvres comptent 2 jambes parmi leurs bras !

Les espèces concernées sont Abdopus aculeatus et Amphioctopus marginatus. Elles marchent sur le fond marin à l’aide de leurs 2 tentacules-jambes, tout en agitant leurs 6 autres bras pour ressembler à une algue. Pourquoi ? Sans doute pour ne pas se faire repérer des prédateurs, arguent les chercheurs

Les dodos, ces gros pigeons des îles

Quand une espèce colonise une île, sa taille augmente parfois drastiquement en l’absence de prédateurs car une grande taille augmente les chances de survie. C’est ce qu’on appelle en biologie le gigantisme insulaire, et le dodo en est un exemple : c’était une espèce de gros pigeon d’un mètre de haut.