Le Quetzal resplendissant, oiseau sacré des Mayas

Une grande partie de la culture mésoaméricaine est liée à cet oiseau. Le Serpent à plumes des mythologies aztèque et maya, Quetzalcóatl, est une divinité liée à cet oiseau sacré. Il est aussi l’emblème du Guatemala ; la devise du pays porte d’ailleurs son nom ! Jadis, les Mayas s’échangeaient les précieuses plumes de la queue du quetzal en guise de monnaie. D’une hauteur de 30 centimètres, le mâle présente des plumes sous-caudales pouvant atteindre un mètre de long !

Quand un pic creuse un arbre, il atteint 10 000 m/s² !

Soit l’équivalent de 1 000 g ! Pour faire face à de telles accélérations, l’oiseau s’est muni d’une structure crânienne à toute épreuve et d’un bec qui absorbe les chocs. Ultra résistant et triple épaisseurs, il rendrait jaloux plus d’un papier toilettes