Les dodos, ces gros pigeons des îles

Quand une espèce colonise une île, sa taille augmente parfois drastiquement en l’absence de prédateurs car une grande taille augmente les chances de survie. C’est ce qu’on appelle en biologie le gigantisme insulaire, et le dodo en est un exemple : c’était une espèce de gros pigeon d’un mètre de haut.