Le tatou, ce doux rêveur…

La capacité de rêver est liée au sommeil paradoxal dans de nombreuses espèces. En étudiant la structure du sommeil paradoxal, on peut établir que tous les mammifères rêvent à un degré ou autre : très faiblement chez les dauphins, moyennement chez l’Humain, et très fort chez le tatou et l’opossum

Un super exemple de l’intelligence (ou gourmandise) des dauphins

Dans un parc au Mississipi, des dauphins recevaient de la nourriture en récompense chaque fois qu’ils ramassaient un déchet tombé dans leur bassin. Un des dauphins fut assez intelligent pour cacher un papier et en déchirer un petit morceau à chaque fois qu’un soignant passait par là.